x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

au temps pour moi

Au temps pour moi

Au temps pour moi

 

L’expression du jour n’a pas été choisie au hasard. Vous savez, on voit souvent passer sur les réseaux sociaux des posts humoristiques qui se moquent gentiment des personnes qui font des fautes de français grossières. Cette semaine encore, on m’a envoyé une image intitulée “ces choses qui font mal aux yeux”. Parmi la liste (non exhaustive) il y avait une conjonctivite, un grain de sable, une lumière au réveil et les bonnes vieilles fautes “comme même”, “ses vrai”, “bonne anniv”, “ils croivent trop”, (je vous en passe certaines) et “au temps pour moi”. Alors c’est dommage parce que c’était plutôt bien parti, mais… Bon sang ! Au temps pour moi s’écrit bien au temps pour moi ! Et non pas autant pour moi ni au tant pour moi ! C’est donc le moment de mettre les points sur les i et les barres sur les t. (Ça se voit que je suis agacée ou pas ?!)

Pourquoi “au temps” ?

Avant toute chose, précisons tout de même que cette expression signifie admettre son erreur. Je suis certaine que bon nombre d’entre vous, notamment les anciens militaires (coucou papa), connaissent son origine.

Si vous étiez dans l’armée et que, lors des exercices de maniement des armes vous exécutiez mal le mouvement ou faisiez une erreur, vous étiez rappelés à l’ordre par l’injonction Au temps ! Vous saviez alors que vous deviez reprendre le mouvement depuis le début ou… au temps précédent. Au sens figuré, comme c’est le cas dans l’expression que l’on utilise pour faire son mea culpa, on accepte de reconsidérer les choses depuis le début une fois notre erreur constatée. Tout simplement !

Quand utiliser cette expression ?

Au temps pour moi, je pensais qu’on écrivait autant pour moi.

Publier un commentaire