x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

courir sur le haricot

Courir sur le haricot

Courir sur le haricot 

 

Avez-vous déjà essayé de courir sur un haricot ? À part un lilliputien qui y parvient probablement sans le réduire en purée, je ne vois pas qui en est capable. Est-ce énervant ? Est-ce la raison pour laquelle on dit de quelqu’un qui nous exaspère qu’il nous court sur le haricot ? La réponse est non et l’explication est ailleurs.

Épluchons cette expression 

Tout d’abord, nous avons le verbe courir. Au XVIe siècle, l’expression populaire “courir quelqu’un” signifiait l’importuner. Ce qui rejoint déjà notre phrase du jour. 

Reste ensuite le haricot, qui ici n’a rien à voir avec le légume. Deux hypothèses s’offrent à nous. Soit il vient du verbe “haricoter” qui n’est plus utilisé de nos jours, mais qui exprimait “être mesquin” ou “importuner”. Soit il représente un mot d’argot qui désigne un orteil. 

Il est vrai que c’est agaçant lorsqu’on nous court sur l’orteil.

L’expression “courir sur le haricot” est née quant à elle à la fin du XIXe siècle. 

Quand utiliser cette expression ?

Ça me court sur le haricot d’être coiffée au poteau.

Publier un commentaire