x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

dès potron-minet

Dès potron-minet

Dès potron-minet

Amoureux d’expressions désuètes, vous voilà servis ! En petite curieuse que je suis, j’aimerais savoir : quand avez-vous utilisé “dès potron-minet” pour la dernière fois ? Pourtant, les occasions ne manquent pas de signifier “de bon matin”. “J’ai rendez-vous avec mon boss demain dès potron-minet” ; “j’étais sur le pied de guerre dès potron-minet samedi dernier pour le déménagement de mon amie”. Mais là, je brûle les étapes. Avant de savoir quand utiliser cette expression, intéressons-nous à son origine.

C’est quoi, un potron-minet ?

Sachez tout d’abord que la véritable expression, celle apparue en 1640, était “dès potron-jaquet”, jaquet étant l’autre nom attribué à l’écureuil. Un animal en chassant un autre, le minet, qui n’est autre que le chat, est venu remplacer le rongeur à la queue en panache. À quelle époque ? On n’en sait rien, probablement lorsque ce dernier a commencé à déserter nos villes.

 

Voyons maintenant de plus près ce que peut bien être le potron dont il est question. Enfin, si je peux donner un conseil, ne vous approchez pas de trop près non plus… sauf si vous avez l’intention de faire subir un examen médical à cette pauvre bestiole.

Potron est en effet une déformation de poistron venant du latin posterio signifiant, je vous le donne dans le mille (ahah) : postérieur.

 

On peut donc traduire vulgairement notre expression du jour par : dès que l’on aperçoit le cul du chat (qui est moins lève-tôt que l’écureuil, mais c’est un détail). Élégant, non ?

Quand utiliser cette expression ?

Je sais, j’ai déjà donné plein d’exemples en introduction, mais je ne résiste pas à vous en donner une petite dernière. Si je me lève dès potron-minet un lendemain de fête, je suis dans le coaltar toute la journée.

Publier un commentaire