x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

le jeu n'en vaut pas la chandelle

Le jeu n’en vaut pas la chandelle

Le jeu n’en vaut pas la chandelle

 

Est-ce que ça vaut le coup de prendre le volant lorsqu’on est alcoolisé et risquer (dans le moins dramatique des cas) de perdre son permis ?

Est-ce que ça apporte vraiment quelque chose de passer 3 heures par jour sur les réseaux sociaux ?

Est-ce constructif de rater le début de l’apéro dominical pour lire cet article ?

 

Dans les deux premiers cas, je vous le dis tout de suite : le jeu n’en vaut pas la chandelle. Est-il nécessaire d’expliquer que cela signifie que ça n’en vaut pas la peine ?

Ça ne vaut pas la peine de prendre des risques inutiles ou de perdre son temps sur des choses futiles. (Note à moi-même : suivre mes propres conseils concernant les choses futiles.)

Pour le troisième exemple, je vous laisse juger après la lecture de l’explication de notre expression du jour.

Un jeu qui coûte une chandelle

Aujourd’hui je vous propose non pas une, mais deux explications qui nous situent au XVIe siècle. À cette époque, Thomas Edison n’avait pas encore inventé l’électricité et la chandelle servait à s’éclairer dans de nombreuses situations.

Au théâtre par exemple, une grande quantité de bougies était nécessaire pour éclairer la salle et la scène. Si la recette du jour était si mauvaise qu’elle ne couvrait pas les frais engagés pour l’éclairage, on disait donc que le jeu n’en valait pas la chandelle.

 

En parlant de jeu, la télévision n’ayant pas encore envahi les foyers, les soirées se passaient dans les salons mondains ou dans les auberges populaires autour de jeux de cartes, de dés, ou tout autre divertissement. Bien souvent, il s’agissait de jeux d’argent. L’éclairage à la chandelle étant plutôt coûteux, une participation financière était demandée afin de couvrir les frais. Parfois le joueur n’amassait pas suffisamment de gain pour couvrir le prix de la chandelle… CQFD.

Quand utiliser cette expression ?

J’ai ouvert la boîte de Pandore, mais le jeu n’en valait pas la chandelle.

Publier un commentaire