x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

pisser dans un violon

Pisser dans un violon

Pisser dans un violon 

Il est vrai que pisser dans un violon n’apporte pas grand-chose. Cela ne sert à rien, à part éventuellement soulager dare-dare une envie pressante lorsqu’on est coincé dans une lutherie. Mais bon, ça n’arrive pas tous les 4 matins. Si l’on comprend facilement le sens de l’expression, reste à savoir d’où elle vient. 

Pisser ou souffler ?

Sachez tout d’abord que l’on utilise “pisser dans un violon” pour parler d’une action inutile depuis de XIXe siècle. Son origine reste cependant trouble comme l’urine du matin (pardon pour l’humour douteux). 

Regarder du côté de l’étymologie de “pisser” ne nous aide pas. Ce mot vient du latin populaire pissiare qui signifie uriner. Ça, on le savait déjà. 

Alors, fions-nous à l’un des plus grands linguistes, feu Alain Rey, qui nous dit que cette métaphore est en fait une plaisanterie. Elle serait une déformation de “souffler dans un violon”, expression apparue bien avant et que l’on comprend davantage. Souffler dans un instrument à cordes ne produit en effet aucun son, c’est d’une inutilité certaine.

Quand utiliser cette expression ?

Nettoyer ses carreaux un jour de pluie ? Autant pisser dans un violon.