x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

Trier sur le volet

Trier sur le volet

Trier sur le volet

Il n’est pas toujours évident de démonter son volet pour y sélectionner quelque chose avec le plus grand soin. Surtout s’il s’agit d’un volet roulant. Si ce sont nos invités que nous souhaitons trier sur le volet, cela devient encore plus problématique. Comment allons-nous les faire tenir en équilibre dessus ? Et puis je ne vois pas vraiment l’intérêt. En quoi cela nous aiderait-il à faire notre choix ? Je vais vous le dire : parce qu’avant d’être le panneau protégeant nos fenêtres que l’on connaît, le volet était toute autre chose.

De quel volet s’agit-il ?

Il faut se rendre au Moyen-Âge pour découvrir qu’un volet est d’abord un tissu très fin. Il porte ce nom, car sa légèreté le faisait voleter au vent. Son utilisation était multiple. On le retrouvait à l’arrière du casque des chevaliers en guise de couvre-nuque, ou encore comme élément dans la fabrication des tamis. Ah ! ça devient intéressant. Cette étoffe était fixée sur de grandes assiettes en bois et cet objet servait notamment dans le monde agricole pour trier les graines, les pois et les fèves. L’expression date de cette époque et on la retrouve dans les livres de Rabelais ou de Montaigne au XVIe siècle.

Les volets fixés aux fenêtres étaient quant à eux constitués de peaux, de papiers huilés ou de parchemin montés sur des châssis mobiles en bois. Leur nom est dérivé du textile dont on vient de parler.

Quand utiliser cette expression ?

Même s’il m’arrive d’être dans le coaltar, je trie sur le volet les expressions de la langue française pour alimenter cette rubrique dominicale.

Publier un commentaire