x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

agité du bocal

Être agité du bocal

Être agité du bocal

Un agité du bocal, c’est tout simplement un poisson rouge sous LSD qui fait des vagues dans son aquarium. Comment ça, je bluffe ? OK le 1er avril est déjà passé… Voici donc la véritable explication. Pas de grands décryptages en vue, cette expression est assez simple à comprendre et à placer dans une conversation. Mais est-ce qu’on l’utilise à bon escient ? Pour moi, un agité du bocal, c’est quelqu’un un peu (voire complètement) fou. C’est d’ailleurs en ce sens qu’elle est souvent employée de nos jours, mais étymologiquement, c’est autre chose.

Encore un coup du latin

Si l’on regarde dans un dictionnaire, agiter signifie secouer vivement en tout sens. Or, l’origine latine était plutôt “agir avec excès”. Le bocal, comme tout autre récipient, se disait testa. D’où aussi les métaphores entre la tête et la carafe ou la cafetière par exemple.

Être agité du bocal, signifie d’abord être nerveux ou excité.

 

On retrouve cette expression chez les poilus pendant la guerre de 14-18. Ils appelaient bocal, le casque des fantassins. L’écrivain Céline avait quant à lui écrit un texte dirigé contre Sartre, intitulé “À l’agité du bocal”. Il faisait réponse à l’article “Portrait d’un antisémite” publié dans Les Temps modernes en 1945.

Quand utiliser cette expression

Mes amies sont toutes un peu agitées du bocal. Je vous jure que c’est un compliment, je prends mon pied avec elles !

Comments:1
Publier un commentaire