x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

s'en tamponner le coquillard

S’en tamponner le coquillard

S’en tamponner le coquillard

Intéressons-nous à cette expression familière que l’on utilise pour dire que l’on s’en moque, que l’on s’en tape, que ça nous passe par au-dessus de la tête, ou encore que l’on s’en bat les paupières avec une pelle à tarte (c’est ma préférée celle-ci). J’adore ces expressions imagées, qui nous permettent de bien les visualiser. Mais là, on s’en tamponne quoi au juste ?

Qu’est-ce qu’un coquillard ?

Au Moyen-Âge, un coquillard était un mendiant qui accrochait une coquille à son vêtement. Il se faisait passer ainsi pour un pèlerin de Saint-Jacques. Une bande de voleurs avait également baptisé son gang Les coquillards. Mais ni l’un ni l’autre n’ont un rapport avec l’expression qui nous intéresse aujourd’hui.

Le coquillard représente en fait l’œil, mais pas celui que vous croyez. Si vous ouvrez un dictionnaire ancien, vous verrez que l’explication donnée pour le mot œil est : trou du fondement. Autrement dit, le trou de balle, la rondelle, l’oignon, l’anus, tout simplement.

Vous ne trouvez pas que les expressions comme se fourrer le doigt dans l’œil et mon œil ont une autre saveur désormais ?

Le mot tamponner n’a quant à lui pas d’autres significations qu’essuyer ou nettoyer.

S’en tamponner le coquillard, c’est donc tout simplement, s’en torcher.

Quand utiliser cette expression ?

Vous n’aimez pas ma rubrique ? Vous pouvez prendre la poudre d’escampette, je m’en tamponne le coquillard !

Comments:2
Publier un commentaire