x

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt

être à la bourre

Être à la bourre

Être à la bourre

Ne faites pas l’innocent, vous avez forcément été en retard au moins une fois dans votre vie, à un rendez-vous galant, professionnel ou pour payer vos impôts. Nous ne sommes pas là pour vous juger, mais pour comprendre pourquoi, dans ces cas-là, vous dîtes “je suis à la bourre”. Le mot “bourre” se retrouve dans beaucoup d’expressions françaises, comme “se tirer la bourre” (rivaliser), “à pleine bourre” (tout à fait), “de première bourre” (de bonne qualité) ou encore “bonne bourre” (non, je n’ai pas envie d’expliquer). Si l’étymologie de ce mot peut nous éclairer sur certaines d’entre elles, on retrouve plusieurs hypothèses pour notre expression du jour.

Du verbe au jeu de cartes

Penchons-nous d’abord sur l’étymologie. Le mot bourre tient son origine du latin burra qui signifie “étoffe grossière” ou plus précisément la partie la plus grossière de la laine. Il est utilisé également pour désigner l’amas de poil détaché des peaux à tanner et utilisé pour garnir les selles. Vous ne voyez pas le rapport ? Moi non plus. Mais de ces emplois serait né le verbe “bourrer” utilisé notamment dans le monde de la chasse. Un chien bourre un lièvre lorsqu’il le poursuit et lui arrache les poils d’un coup de crocs (il lui tire la bourre, vous suivez ?). De là, deux hypothèses se détachent : 1) l’image de course après la proie aurait donné le sens de “se dépêcher” au mot ou 2) le fait que le lièvre soit bloqué lui fait prendre du retard. (Vous aussi vous pensez au lapin dans Alice aux pays des merveilles ?)

Claude Duneton, linguiste, n’est pas d’accord avec cette explication. Pour lui, cette formule tient son origine d’un jeu de cartes, la bourre. Durant la partie, les joueurs misent une somme égale partagée en fin de tour selon les résultats de chacun. Celui qui n’a pas fait un pli est “bourru” et doit miser le double de la somme partagée par les adversaires. Il est à la bourre. Par ailleurs, en occitan lorsqu’une équipe est en retard dans le compte des points, quelle que soit la partie de cartes, on dit alors “es a la bora”.

Quand utiliser cette expression

Branle-bas de combat ! Je suis à la bourre ! Je vais l’avoir dans le baba, ils vont faire bonne chère sans moi.

Publier un commentaire